Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Solidarité

  • Maroc : Solidarité avec les Sahraouis ! (NPA)

    C’est un procès spectaculaire et suivi à l’échelle internationale qui s’est ouvert ce lundi 13 mars, à Rabat.

    Dans la capitale marocaine, 25 militantEs pour l’indépendance du Sahara occidental – dernière colonie « à l’ancienne » en Afrique, occupée jusqu’en 1975 par le colonisateur espagnol et depuis cette date par le Maroc – sont jugés en appel pour des affrontements dans le camp de Gdeim Izik en 2010.

    Trois avocatEs français participent au procès et plaident (avec beaucoup de mal) pour les accuséEs... vu qu’aucun avocat marocain ne peut plaider dans un dossier lié au militantisme sahraoui, sous peine de radiation du barreau !

    À l’époque des faits, le régime marocain avait fait attaquer le camp de protestation de Gdeim Izik, proche de la ville de Laayoune (la capitale du Sahara occidental occupé), où des Sahraouis déplacés dénonçaient leurs conditions de vie. Ce camp avait été implanté à partir d’octobre 2010 et comptait, au plus fort, jusqu’à 15 000 personnes abritées sous 3 000 tentes. L’attaque puis le démantèlement du camp le 8 novembre 2010, avait déclenché des affrontements dont le bilan exact est encore en discussion. Les autorités prétendent que 11 policiers auraient été tués lors des affrontements, et le Front Polisario, qui milite pour l’indépendance, a de son côté évoqué 36 tués dans ses rangs. Par ailleurs, deux civils ont été tués, 70 blessés et 163 personnes emprisonnées.

    Après avoir été torturés, 25 militantEs furent jugés en première instance en 2013, prétendument pour avoir tué les 11 policiers. S’il est probable que certains agents aient trouvé la mort lors des affrontements, les autorités marocaines n’ont jamais publié les noms des « victimes », réelles ou supposées, au nom desquelles elles poursuivent en justice les indépendantistes sahraouis... À la suite de ce procès tenu en 2013, les accusés ont été condamnés à des peines allant de 20 ans de prison jusqu’à la perpétuité. Les seules preuves à charge étaient des aveux... obtenus sous la torture !

    Faire le procès de l’occupation

    En juillet 2016, le Comité international contre la torture (organisme des Nations unies) a condamné le Maroc pour ces faits de torture. Cela a touché un point sensible, le régime marocain étant engagé dans une campagne de communication qui vise à le présenter à l’international comme un prétendu défenseur des droits de l’homme (surtout depuis la nouvelle Constitution de 2011... qui interdit formellement la torture !). Et au bout de trois ans et demi, les autorités marocaines se sont donc réveillées pour accepter un procès en appel pour les 25 condamnéEs de l’affaire de Gdeim Izik.

    Deux audiences se sont tenues jusqu’ici, les 26 décembre 2016 et 23 janvier 2017, avant la réouverture du procès cette semaine. Lors des premières audiences, il était facile de constater que le tribunal avait un parti pris plus qu’affirmé. Dès lors que les mots « torture » ou, pire aux yeux du régime marocain, « territoire occupé », furent prononcés, le président de séance, le procureur et les avocats des parties civiles (familles de policiers) se sont unanimement mis à insulter les avocatEs des Sahraouis. La séance a été levée à plusieurs reprises...

    Alors que l’émissaire spécial des Nations unies pour le Sahara occidental, le diplomate états­unien Christopher Ross, vient de démissionner, en partie à cause des ingérences de la France aux Nations unies au profit du régime marocain, la solidarité en France reste plus que jamais d’actualité. Une solidarité qui va à la fois aux Sahraouis et aux opposantEs marocains.

    Bertold du Ryon

    https://npa2009.org/

  • Syrie Paris (20è)

    Evenement_20170324_SH-480x682.jpg

    24 MARS 2017

    ÉVÈNEMENT SOURIA HOURIA  • 

    A l’occasion du 6ème anniversaire de la Révolution Syrienne

    L’Association Souria Houria

    Vous invite au Débat :

    « LA GAUCHE FRANÇAISE ET LA QUESTION SYRIENNE »

    Avec

    ° Élise Lowy (EELV),
    ° Denis Sieffert (journaliste, directeur de Politis),
    ° Francis Sitel (Ensemble),
    ° Christian Varin (NPA),
    ° Dominique Vidal (écrivain)

    Evénement Facebook

    le vendredi 24 Mars 2017 à 19h00

    AGEA – 177, rue de Charonne 75011 Paris

    Métro ligne 2 Philippe Auguste – Métro ligne 9 Charonne

    animé par Farouk Mardam Bey

    http://www.anti-k.org/

  • Solidarité Maroc

    maroc.jpg

    Facebook

  • Nouveautés sur AURDIP

    index.jpg

     

     

     

  • Nouveautés sur Agence Médias Palestine

    .

     
    Basil al-Araj : martyr de la coordination sécuritaire de l’AP avec Israël

    Basil al-Araj : martyr de la coordination sécuritaire de l’AP avec Israël

      Par Mariam Barghouti, lundi 13 mars 2017 Il est essentiel de reconnaître les forces – israéliennes et palestiniennes – qui ont rendu possible l’assassinat du leader populaire Basil al-Araj. Il y a une semaine, le bruit des rues de Ramallah a été interrompu par les psalmodies des jeunes après l’assassinat de Basil al-Araj. Sous...
     
     
    LECTURE & RENCONTRE - MAISON DE POESIE DE PARIS, 19 mars 2017, 19h30

    LECTURE & RENCONTRE – MAISON DE POESIE DE PARIS, 19 mars 2017, 19h30

    LECTURE & RENCONTRE – MAISON DE POESIE DE PARIS, 19 mars 2017, 19h30 Poétiques de résistances Pour une décolonisation de la terre et des imaginaires Avec Marie-José Mondzain, Sylvain Georges, Michel Collot, Dénétem Touam Bona, Florence Alexis, le collectif James Baldwin, Olivia Elias… Consulter le programme sur : Maison de la Poésie Paris   tarif :...
     
     
    Quand un envoyé "spécial" de la Dépêche du Midi se fait le porte-parole d'une armée d'occupation

    Quand un envoyé « spécial » de la Dépêche du Midi se fait le porte-parole d’une armée d’occupation

      Photo: Gaza/Ziad Medoukh     Par Perrine Olff-Rastegar, le 14 mars 2017 Dans son article de la Dépêche * du 5 mars dernier,  Dominique Delpiroux  décrit Israel comme  une espèce de paradis sur terre dont la capitale est la championne du monde des centres d’innovation et de recherches des plus grandes entreprises…Israël se protègerait et mènerait une...
     
     
    12 femmes palestiniennes dont il vaut la peine de parler

    12 femmes palestiniennes dont il vaut la peine de parler

    Yasmeen Mjalli – 08/03/2017 C’était il y a quelques jours  la Journée internationale de la femme. Et oui, nous sommes d’accord, c’est chaque jour la Journée de la femme, mais nous essayons toujours de profiter d’une occasion de célébrer des femmes qui méritent qu’on leur jette un peu plus de fleurs. Nous avons, à dessein, rassemblé...
     
     
    Colloque Palestine au sénat le 8 avril 2017

    Colloque Palestine au sénat le 8 avril 2017

      Présentation des organisateurs:   ►2017 : un Etat palestinien maintenant ! ◄ Pour les élections présidentielles et législatives, portons haut et fort le combat pour la Palestine. Pour assister au colloque, l’inscription nominative est obligatoire (avant le 3 avril 2017 – sous réserve de places disponibles. Merci d’envoyer vos noms, prénoms, à colloquepalestine@gmail.com ...
  • Mulhouse Syrie

    syrie.png

  • Gijon/Xixon Asturies Palestine

    Foto de Causa Árabe Asturies.
    MAR15
    Judaismo, Sionismo y Antisionismo
    Público
    · Organizado por Causa Árabe Asturies

    El Miercoles dia 15 a las 19 horas, y dentro de la campaña de protesta por la visita de la seleccion de futbol de Israel a Gijon,

    charla "Judaismo, Sionismo y Antisionismo" a manos de Héctor Grad Fuchsel, profesor de Antropologia Social de la UAM y miembro de la Red Judia Internacional Antisionista, y en la que le acompañaran Jimena Llamedo, Directora de la Agencia Asturiana de Cooperacion, y Mercedes Gonzalez, Concejala de Somos en el Ayto. de Oviedo.

    15 MARS/ MARTES
    Judaísmo, sionismo y antisionismo
    Organizado por Biblioteca Pública Jovellanos - Gijón